INTEROVO

Interovo renouvelle ses pondeuses

 

Après deux ans de bons services de ponte, les quelques 80 000 pensionnaires de chacun des quatre poulaillers d’Interovo doivent être changées. Cette période de réforme qui s’étale sur plusieurs semaines s’est tenue au printemps dernier.

Durant les mois d’avril et de mai, Gregory Basset et les sept autres salariés du groupe hollandais Interovo, ont vidé les poulaillers l’un après l’autre. « Deux intérimaires d’une entreprise extérieure composée de 14 personnes viennent nous prêter main forte pour effectuer le nettoyage complet des bâtiments inoccupés pendant deux semaines ; nous profitons également de l’occasion pour désinfecter à fond. » Une fois ce travail achevé, les nouvelles occupantes peuvent être installées dans les lieux soigneusement entretenus, conformément aux normes sanitaires en vigueur.  

Un beau lot de poules

« Après environ deux semaines d’acclimatation, les jeunes poules reprennent leur rythme normal de ponte. Elles vont être hébergées pendant deux ans dans nos locaux, à l’intérieur de cages dotées de perchoirs où elles peuvent circuler. Le nombre d’œufs pondus  diminuant avec l’âge, elles seront à leur tour remplacées le moment venu. »


Responsable du site depuis l’été 2014, Gregory Basset avait trouvé 320 000 poules de qualité à son arrivée. « Les petites nouvelles constituent elles aussi un beau lot de poules, capables de pondre en quantité suffisante les œufs bons pour la casse que nous fournissons à nos clients. »

Et pour mieux surveiller les volailles dont il a la charge, il vient d’emménager avec sa femme et leurs trois filles dans la maison construite à leur intention à l’entrée du site. « Nous sommes bel et bien installés à Bessay-sur-Allier où nous comptons rester. Toute la famille se sent aujourd’hui pleinement intégrée dans cette commune de l’Allier où il fait bon vivre. »