La réserve du val d'Allier

Située au sud de Moulins, la réserve naturelle du val d'Allier concerne 9 communes. Il s'agit de Bressolles, Toulon sur Allier, Chemilly, Bessay sur Allier, Chatel de Neuvre, La Ferté-Hauterive, Monétay sur Allier, Saint Loup et Contigny.

 

L'Allier est l'une des dernières rivières sauvages d'Europe. Elle modèle sans cesse son tracé en érodant ses rives par endroits et déposant plus loin ses alluvions.L'Allier n'est pas une rivière calme, malgré des débits moyens assez faibles, elle présente une forte variabilité saisonnière de ses débits, provoquant parfois des crues désastreuses.

La flore est particulièrement riche sur le val d'Allier (environ 600 espèces végétales ) dont 16 espèces protégées à l'échelle nationale.

Vous pourrez trouver lors de votre promenade des plantes et arbres  rares tels que la pulicaire vulgaire, l'épervière ligérienne, le corynéphore, le butome,  l'orme lisse ou le peuplier noir.

                     

Si vous avez de la chance, vous pourrez rencontrer aussi de nombreuses espèces animales.

  • Le castor, réintroduit en 1974 sur le bassin de la Loire , s'est installé depuis 1986 sur les berges de Bessay où l'on peut apercevoir ses huttes.

                                                        

 

  • L'hirondelle de rivage, le guépier d'Europe et le martin pêcheur recherchent les berges érodées de la rivière où elles pourront creuser leur "terrier" pour nicher.

                                                                                    

 

  • Le balbuzard pêcheur de passage entre fin mars et mi avril et en septembre lors de sa migration est très attendu. Le voir pêcher est un spectacle qui attire beaucoup de curieux de la nature.

                                                                                        

 

  • La cistude d'Europe, tortue aquatique rare, s'installe dans les boires et est protégée à l'échelle européenne.

                                                                                      

 

Environ 250 espèces d'oiseaux ont été observées dans la réserve, plus d'une centaine y nichent. L'hiver venu, nombre d'oiseaux ont fuit les frimas mais d'autres, dont beaucoup de canards originaires du nord, les ont remplacés.

Avec plus de 40 espèces, la faune piscicole est d'une exceptionnelle richesse (Trois espèces de lamproies, curieux poissons sans mâchoire et quasiment dépourvus de nageoire, mais aussi la bouvière, la loche de rivière, le chabot et le saumon ....)

Les mammifères ont souvent des moeurs discrètes. Les traces de sangliers et de chevreuils se remarquent partout. Renards, fouines et belettes sont aussi présents. Cependant, observer les différentes espèces de musaraignes ou de campagnols,  le mulet gris...relève de beaucoup de chance. Des troncs coupés à quelques centimètres du sol attestent d'une forte présence du castor. Tout récemment , la loutre est arrivée!

Les batraciens, les libellules et les coléoptères abondent. La flore , quand à elle, est riche de plus de 600 espèces.

 

Pour continuer à profiter longtemps de ces richesses, veillez à respecter certaines règles élémentaires!

Laissez les sites propres, observez sans perturber, l'accès des chiens, le camping, le bivouac, les feux, la cueillette des fleurs, la chasse, l'introduction ou la destruction des végétaux, le ramassage des fossiles et minéraux sont interdits.